L'ŒIL ÉCOUTE

23 rue Juliette Dodu

75010 Paris

contact@loeilecoute.eu

 
 
G
M
T
Y
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fonction Sound est limitée à 200 caractères
 
[removed]
 
Options : Historique : Commentaires : Donate Fermer
  • Facebook

© 2019 L'œil écoute — design > alinegirardparis.com

John Corporation

-

Emilie Rousset

Emilie Rousset

ÉMILIE ROUSSET est metteuse en scène. Au sein de la compagnie John Corporation elle explore différents modes d’écriture théâtrale et performative. Elle utilise l’archive et l’enquête documentaire pour créer des pièces, des installations, des films. Elle collecte des vocabulaires, des idées, observe des mouvements de pensée. Ensuite elle les déplace et invente des dispositifs ou des acteurs incarnent ces paroles. Une superposition se crée entre le réel et le fictionnel, entre la situation originale et sa copie. Après avoir étudié à l’école du TNS en section mise en scène, elle a été artiste associée à la Comédie de Reims. Elle a notamment signé Mars-Watchers pour le festival Reims Scènes d’Europe. Au Grand Palais, pour la Monumenta Kabakov, elle a créé Les Spécialistes un dispositif performatif qui se réécrit en fonction de son contexte d’accueil.

La pièce a été reprise dans de nombreux théâtres, musées, et festivals. Elle coréalise une série de films courts avec Louise Hémon, Rituel 1 : L’Anniversaire, Rituel 2 : Le Vote, Rituel 3 : Le Baptême de mer. Ces films ont été projetés dans des festivals de cinéma et d’arts vivants, ainsi qu’au Centre Pompidou. Le dernier épisode, Rituel 4: Le Grand débat, qui met sur scène le tournage d’un débat présidentiel, ainsi que sa dernière pièce, Rencontre avec Pierre Pica, qui retranscrit son dialogue avec un linguiste ont été créés au Festival d’Automne à Paris et au sein du programme New Settings de la Fondation d’entreprise Hermès. Actuellement elle travaille avec Maya Boquet à l’écriture de « Reconstitution : Le procès de Bobigny ». La pièce, qui a remporté l’appel à projet du Groupe des 20, sera créée pour le Festival d’Automne 2019 au T2G et au TCI, puis tournera en Île de France en 2020.

Agenda Compagnies
DeLaVallet Bidiefono / Baninga : MONSTRES - On ne danse pas pour rien (4)
Tropiques Atrium Scène Nationale
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines - S
DeLaVallet Bidiefono / Baninga : MONSTRES - On ne danse pas pour rien (5)
Tropiques Atrium Scène Nationale
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines - S
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Espace Lino Ventura
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Espace Sarah Bernhardt
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Théâtre Roger Barat
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Théâtre au Fil de l'eau
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Théâtre Jacques Carat Cachan
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Théâtre Romain Rolland
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Théâtre de Châtillon
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Théâtre de Châtillon
Emilie Rousset / Reconstitution : le procès de Bobigny.
Fontenay-sous-Bois

Les projets

Reconstitution :

 Le procès de Bobigny

Dans un dispositif original, Emilie Rousset met en scène témoignages et archives issus d'un événement crucial dans l’avancée des droits des femmes. En cheminant parmi 15 interprètes, chaque spectateur construit son propre parcours de réflexion sur le sujet et ses ramifications actuelles, mais aussi sur le processus même de la représentation.

 

Conception et écriture, Emilie Rousset et Maya Boquet 

Mise en scène et dispositif, Emilie Rousset

Avec Véronique Alain, Rodolphe Congé, Emmanuelle Lafon, Gianfranco Poddighe, Anne Steffens, Manuel Vallade, Jean-Luc Vincent … (distribution en cours) 

Vidéo, Louise Hémon

Dramaturgie, Maya Boquet

Régie son et vidéo, Romain Vuillet 

Régie lumière et générale, Jérémie Sananes 

Production, administration, L’oeil écoute - Mara Teboul & Marie-Pierre Mourgues

 

Production John Corporation (Paris) // Coproduction T2G – Théâtre de Gennevilliers ; Festival d’Automne à Paris ; Groupe des 20 Théâtres en Île-de-France // Action financée par la Région Île-de-France /  Avec le soutien du DICRéAM

(en cours) 

 

Spectacle créé le 10 octobre 2019 au T2G – Théâtre de Gennevilliers, dans le cadre du Festival d’Automne à Paris

 © Ph. Lebruman

Rencontre avec Pierre Pica

Émilie Rousset a fait du travail sur les sources documentaires, et en particulier sur des paroles de spécialistes recueillies et enregistrées, la matière vive d’une recherche théâtrale qui explore toutes les possibilités de leur transposition sur scène. Depuis 3 ans, elle établit un dialogue avec le linguiste Pierre Pica, ancien élève et collaborateur de Noam Chomsky. Voilà 15 ans qu’il travaille sur les Munduruku, un groupe indigène habitant la forêt amazonienne.

Pierre Pica étudie leur langue et plus spécifiquement leur rapport aux nombres puisqu’ils possèdent un système de comptage approximatif qui fascine le chercheur.

 

De ses conversations avec lui, Emilie Rousset tire la matière d’une performance interprétée par Emmanuelle Lafon et Manuel Vallade. Les comédiens ré-interprètent ces échanges tour à tour hilarants, érudits, troublants, dans un dispositif qui joue du décalage entre le document et sa représentation. Les questions de linguistique entrent en résonance avec la parole théâtrale.

 

Le processus de la recherche scientifique se fond avec celui de l’écriture de la pièce. Le monde approximatif des Munduruku envahit le plateau du théâtre.

©Photos - Ph.Lebruman

Rituel 4

le Grand débat

La metteure en scène Emilie Rousset et la réalisatrice Louise Hémon créent depuis 2015 la série «Rituels», une collection évolutive de performances et de films qui ausculte les rites de notre société, en jouant avec les codes du théâtre et du cinéma documentaire.

Quatrième collaboration, «Le Grand Débat» recrée un débat télévisé de second tour des élections présidentielles, écrit à partir d’un cut-up d’archives des débats de 1974 à 2017.

 

Le dispositif du plateau de tournage et les codes de l’émission en direct sont remis en scène. Autour d’une table, deux comédiens face à face, Emmanuelle Lafon et Laurent Poitrenaux, rejouent ces fragments sous l’oeil du public et des caméras. Monté en direct, le film est projeté au dessus des acteurs en train de jouer. Cet ultime débat, mêlant rhétorique et adrénaline, a son langage filmique, ses principes de montage, son décor, son histoire médiatique.

 

Avec ses règles très codifiées, cet événement est un véritable rituel moderne. Mais est-ce un rituel de la démocratie ou de la télévision ? La frontière est trouble.

©Photos - AFP

Les Spécialistes

LES SPÉCIALISTES est un dispositif performatif conçu pour des lieux passant intérieurs ou extérieurs. Cinq comédiens restituent au micro la parole de spécialistes que les spectateurs peuvent écouter en direct sous casques.

Ces paroles issues d’interviews (philosophe, marin, archéologue, faussaire…) changent à chaque fois en fonction du contexte d'accueil de la pièce.

Quel discours se compose en juxtaposant des savoirs issus de compétences différentes autour d’un même sujet, d’une même thématique ? Comment ce sujet traverse les discours et se métamorphose ? Comment une pensée se construit, se transmet de la bouche de la personne interviewée, à celle des comédiens, aux oreilles des spectateurs ? C'est l’expérience sensible que propose LES SPÉCIALISTES à travers un dispositif simple où cinq comédiens restituent des visions originales et plurielles. Chaque acteur est face à cinq spectateurs munis de casques audio. Les spectateurs circulent librement d’une pensée à l’autre, construisant ainsi eux-mêmes leur espace critique, leur réflexion.

Initialement créé au Grand Palais pour la Monumenta 2014 en écho au travail des artistes exposés Ilya et Emilia Kabakov, LES SPÉCIALISTES ont ensuite été réécrit à la Villette autour de la thématique du festival L’esprit de groupe , puis au MAC VAL à l’occasion de l’exposition de François Morellet, au centre Pompidou Metz pour l'exposition Un musée imaginé, au Théâtre de Lorient pour l'anniversaire de la création de la ville, au Quai d'Angers autour de la parole politique, au Pôle Culturel d'Alfortville à propos de la notion de collectif ; au Festival Coup de

Chauffe à Cognac et au Festival de la Cité à Lausanne autour de l’espace public.

© Ph. Lebruman

Contacts - Cie John Corporation

Développement - Production
Mara Teboul : +33 (0)6 03 55 00 87
mara.teboul@loeilecoute.eu

Administration
Marie-Pierre Mourgues : +33 (0)6 12 20 38 34
marie-pierre.mourgues@loeilecoute.eu